Retour site Christine Gamba

                                                Silicium organique:                         

 

L'enseignement BIOLOGIE DU SILICIUM est mal connue dans les facultés de médecine, pharmacie ou de sciences biologique et la recherche publique sur le sujet est pour ainsi dire à l'abandon.

*Les tissus les plus riches en silice biologique (en dehors du poumon) sont la peau, les artères, le thymus et d'une façon générale les tissus conjonctifs. D'autres tissus sont réputés en contenir des quantités significatives (surrénales) mais la multiplicité des unités de mesure employées (milligrammes de silice par gramme de tissu frais, de tissu sec, d'azote, etc.) ne permet pas d'établir une échelle relative complète.
La  concentration en silicium dans l'os correspond à la bordure ostéoïde (lieu d'ossification par excellence). L'aluminium (en excès) qui perturbe un certain nombre de processus métaboliques vitaux  qui est un inhibiteur de l'ossification, qui est un neurotoxique expérimental reconnu et qui est lié à des affections neurologiques dégénératives (maladies de Parkinson ou d'Alzheimer), a très possiblement comme antidote naturel le silicium (travaux de BIRCHALL & EXLEY, U. Keele ; JACQMIN-GADDA, U330 - Bordeaux).

*Le silicium est présent dans le corps humain dans des quantités comparables au fer (plusieurs grammes pour un homme de 70 kg).

*La décroissance en silicium avec l'âge des tissus les plus riches (peau, artères, thymus) est énorme : > 80% entre la maturité sexuelle et la fin de vie. Les taux sont d'autant plus faibles dans les artères que celles-ci sont le siège de lésons athéromateuses importantes. Un traitement à base de silicium organique peut d'ailleurs faire régresser ces lésions (travaux de LOEPER, Académie de Médecine). Il restaure également la synthèse de l'élastine, tout en diminuant la calcification et la rigidité des artères vieillissantes. Il est frappant de constater que ces tissus (peau, artères, thymus) sont ceux dont le vieillissement est le plus constant et le plus marquant (ainsi rides, amincissement, perte d'élasticité et d'hydratation pour la peau). Un rapprochement avec la baisse de l'immunité cellulaire, mise en exergue dans certaines théories du vieillissement, n'est pas inintéressant non plus. Une baisse du silicium biologique au niveau du système nerveux pourrait expliquer beaucoup de choses...

*Le meilleur apport nutritionnel en silicium est le fait des céréales et des fibres alimentaires (solubles et insolubles). Il n'est plus à démontrer leur diminution dans les rations alimentaires des populations occidentales et ce d'autant plus que le raffinage accru de notre alimentation élimine précisément les parties les plus riches en silicium (les enveloppes). L'eau de boisson était également une source non négligeable. La pratique généralisée de la floculation par les sels d'aluminium au cours du processus de potabilisation des eaux a fait tomber ce taux à des valeurs sans doute insuffisantes, tout en augmentant les aluminates résiduels...
 

Le silicium à usage thérapeutique est né et s'est développé grâce au travail de trois chercheurs de réputation internationale, et à eux seuls : Norbert Duffaut, inventeur du silicium organique de synthèse, Jacques Breton, inventeur de l'ionocinèse contrôlée, et de Loïc Le Ribault, inventeur du silicium buvable, qui s'est en outre battu pour que le produit soit connu du grand public.



Le silicium organique richement chargé en ions négatifs et positifs, est un rééquilibrant ionique de l'ensemble de l'organisme.

 

La quantité de Silicium organique diminue chez l'homme avec le vieillissement, et de façon irréversible, surtout passé l'age de 40 ans. Un des premiers signes d'un manque de silicium organique sont les problèmes articulaires, c'est le cas de centaines de milliers de personnes dans le monde. La cause en est que notre alimentation est constamment déficiente en silicium organique.
Les organo-siliciés sont des éléments essentiels de la matière vivante et se retrouvent aussi bien dans le monde végétal qu'animal. Il est prouvé que la silice organique, élément physiologique du sang et des tissus, est essentielle à l'assimilation du calcium, du phosphore, du magnésium et à la synthèse de la vitamine D.
L'être humain est incapable de transformer le silicium minéral qu'il ingère, en silicium organique
(Le Silicium minéral n'est pas assimilable par l'organisme humain. Il faut que cette transformation soit effectuée par des plantes ou par des micro-organismes).
Le Silicium Organique  est absolument sans danger et naturel.
Il ne provoque aucun effet secondaire, même après utilisation durant plusieurs années,
Il s'adresse aussi bien pour vous que pour vos animaux domestiques et
il peut être utilisé par les enfants en bas âge et les femmes enceintes.
 

- Maintenir des articulations souples
- Le soutient et la préservation du cartilage
- Un bon développement des os et stimule l'assimilation du calcium
- Jeunesse tissulaire
- Protecteur de l'élasticité du tissu artériel
- Protection ligamentaire et plasticité tissulaire
- Le maintien des cheveux et des ongles sains
- Retard de consolidation de fractures
- Déminéralisation
- Régularisation du calcium
- Jeunesse et souplesse de la peau (élément constitutif du collagène)
- Le Gel et le spray peuvent être utilisé localement et aussi en cas brulures et coups de soleil
- Pour le tissus conjonctif de la peau
- Ralentir les effets du vieillissement.